AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




31 JANVIER : ❝ Réouverture officielle de The Lucky Strike❞

Partagez|

(M) MORGAN ► Tell me seven things you hate about me.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Adria V. Caribacci

avatar

who i really am
.

« Devoirs remis » : 45
« Arrivée à LA » : 02/03/2013
« Avatar » : Candice Accola.
« Crédit(s) » : Tumblr.
always see more
.

MessageSujet: (M) MORGAN ► Tell me seven things you hate about me. Mar 5 Mar - 18:18






Gale Cameron DuGrey
    FEAT Joseph Morgan


(c) FREAK ANGEL
Mon histoire



Enfant unique, Gale n'a jamais manqué de rien, mise à part peut-être d'une chose... De l'affection, de la douceur féminin et peut-être même de compagnie. Plutôt étrange lorsque tous lui a toujours été servi sur un plateau d'argent, n'est-ce pas ? La raison est tout de même évidente, à sa naissance, Gale fut directement exposé comme un potentiel héritier DuGrey. Chaque personne qui croisait son regard lui devait le respect et loyauté, en particulier son personnel. En grandissant, il devint l'image même que ces parents ont crées de lui, soit d'un homme arrogant, vaniteux, rancunier et toutes d'autres adjectifs qui le mettrait en position de " force " , ayant aucune faille pour la concurrence et gardant le visage impassible à toutes épreuves. Un robot. Voilà ce qu'il était devenu. Un robot qui se déteste, qui déteste l'autrui au point de les martyriser au moindre éraflure de son épaule. Il n'a jamais eu le moindre relation sentimentale, soit n'a jamais poser ces lèvres contre celui d'une femme, eu un rapport physique avec, malgré qu'il soit courtiser par plusieurs d'entre elles. Pour lui ? Aucune d'elles n'avaient un coeur " vrai ", se ressemblaient toutes, se contentaient juste d'acquiescer chacun de ces caprices sans jamais le contredire sur quoique ce soit. Un ennui. Mais... Derrière l'armure métallique qu'il dégage, on perçoit une âme peinée et sombre dût à son enfance qui noircit jour après jour son coeur, l'obligeant à passer constamment sa colère sur la moindre petite brindille d'un litige. D'ailleurs, il ne sait guère se comporter autrement, enfin... Jusqu'à ce qu'il fasse la rencontre d'Adria Caribacci, jeune italienne au tempérament de feu, qui n'a certainement pas sa langue dans sa poche et qui est contre l'injustice de la méchanceté gratuite. Et qui, contre tout attente, lui met du baume au coeur. Pour la toute la première fois de sa vie, un picotement avait réussie à émettre une maigre faille dans son coeur, jusqu'au point de faire l'effort de se comporter avec le moins de mépris que possible, mais... Avec toujours une pointe de sarcasme tout de même, ce qui ne fait pas bon mélange lorsqu'on essaye d'être plus agréable à l'avenir. Entre la violence de ces mots, son sarcasme et son bon vouloir de devenir quelqu'un de meilleur, Adria se perd face à ce personnage qu'elle considère comme schizophrène et incompris, ne comprenant pas vraiment ce qu'il attends d'elle. Mais évidemment, la patience n'était pas le fort de l'héritier. Ce qui fait que sa véritable nature revient souvent malgré lui toujours au galop, obligeant donc son impulsivité de passer à l'acte... (Je compte sur vous pour approfondir son histoire. Le comment du pourquoi, l'avide de violence, sa méchanceté gratuite etc..). Push me.

STATUT > Célibataire.
OCCUPATION > Héritier de l'empire DuGrey (qui s'étant des maritimes à la terre ferme).
ORIENTATION SEXUELLE > Hétérosexuelle.


Mieux vaut un mauvais caractère que pas de caractère du tout.

    LUNATIQUE MEPRISANT IMPULSIF SARCASTIQUE



      Adria Caribacci Ft. Candice Accola

    " Ad, Ad, Ad... Ça va faire trois mois que tu es à Los Angeles et tu vas me dire qu'avec cette bouille d'ange tu n'as encore trouver... Personne ? " M'interrogeait alors Luna qui avait décider de venir faire un saut dans l'entreprise où je travaille. Je haussais simplement mes épaules en raclant simplement ma gorge. Ma grande soeur était du genre entremetteuse parfois et... Essayer de conquérir un homme, qui à de l'argent, était plutôt son domaine favoris. Elle doit être surement la seule fille de la famille Caribacci à qui ont couvre de cadeaux... Qui dépasserait même le prix de mon sac à main. " Laisse-moi deviner... " Elle mangeait comme une enfant son cornet de glace en avançant droit devant elle les pupilles rivaient au ciel. " Tu penses encore à... AHHH ! " Et elle trébucha sur une ridicule brindille qui traîner malencontreusement sur son chemin, mais ne chuta pas pour autant en avant puisqu'elle s'était heurtée contre le torse d'une personne, enfin... C'était surtout son cornet de glace qui avait heurté le torse... Mon regard s'entrouvrit en grand en voyant la personne qu'elle venait de heurter : Gale DuGrey. " Je.. Je suis désolée... " Dit-elle dans un murmure intimidée par la musculature du jeune homme qui restait impassible. " Tu es désolée ? " Répétait-il en arquant un sourcil. Il saisit sans la moindre gêne le gilet de Luna qui était à moitié enfouis dans son sac, qu'il sort afin de nettoyer sa chemise, pour finalement le lui lançait à la figure. Ma pauvre Luna se laissa faire en sanglotant, ne sachant plus vraiment où se mettre. " Vous n'avez qu'à m'envoyer la facture de votre vêtement et... " Bégayait-elle à chaque syllabe. Sans même lui laissait le temps de finir sa phrase, il interrompa. " Et quoi ? Tu vas me la re-payer, c'est ça ? Sais-tu combien cette chemise m'a coûtée ? Elle m'a était faite sur mesure et... " Quand je vous disait que c'était un énergumène, je ne vous ai pas mentis. Je ne pouvais pas laisser ma soeur se faire " traiter " ainsi, et puis c'est bien connu... Les italiens avait le sang chaud, n'est-ce pas ? Je me dirigeais vers eux, le coupant alors de son élan comme il avait pris la peine de faire à Luna. " Elle s'est excusée, je pense que la culpabilisée encore plus qu'elle ne l'aie déjà ne sert à rien. Enfin... Je ne vois pas ce qu'elle pourrait faire d'autre. " Il se tut, portant donc toute son attention sur ma personne. " Et tu es ? " Je déglutis me demandant donc dans quel pétrin me suis-je encore fourrée. Si Josh aurait été là, il... Il aurait éclater de rire cet imbécile, mais cela ne l'aurait pas empêcher de me donner quelques conseils. Si ? Enfin, ça s'était avant. Maintenant ? Il ne voulait même plus m'adresser la parole. " Adria. " Dis-je en le regardant droit dans les yeux. " Adria Caribacci. "


    Regrettais-je de m'être interposée envers l'énergumène et ma soeur ? Non. Subissais-je jour après jour ces représailles ? Oui. Il était vraiment... Fou ? Et je pense savoir pourquoi. Je dois être la première personne à ne pas me plier à ces règles, à ne pas lui obéir à la lettre. Et... Devinez donc ce que je viens d'apprendre ? Je suis en réalité salarié dans l'entreprise de sa mère. Car vous voyez ? Le nom " DuGrey " est un empire. Un empire qui s'étant sur le marché dans les maritimes et la terre ferme. Son père s'occupe principalement des exportations et importations en mers tandis que sa mère " se contente " de diriger les boites d'organisations. " Je dois admettre que tu es plutôt coriace comme femme toi... " Je sursauta, tourna mon visage pour pouvoir croiser son regard : Gale. Qu'allait-il donc me faire subir, encore ? Six heures intensifs de communications avec des fournisseurs qui ne veulent même pas m'adresser la parole ? Ou... " Mais j'ai compris ton petit jeu. " Concluait-il dans un large sourire. J'entrouvris grandement mes paupières... Choquée ? Oui, c'est bien le mot, par ces propos me demandant où diable est-il aller chercher cela. Moi ? Jouer à un jeu ? Et avec lui ? " Quoi ? " L'interrogeais-je du regard toujours aussi surprise. " Mais oui, c'est évident ! Tu es le genre de femme qui s'amuse à dire le contraire de ce qu'elle pense. Et donc quand tu me dis que tu me déteste, et que s'il on se retrouver que tous les deux sur cette terre, tu préférerais encore t'accoupler avec ton pot de nutella... Tu veux dire qu'en faite tu es amoureuse de moi et que tu voudrais sortir avec moi en public. " Il est fou. Oui, il était complètement fou. Je ne comprenais strictement rien à ce qu'il me contait là. Je pense que ce matin, en plus de ce lever du pied gauche comme tous les jours, il a dû oublier de prendre ces médicaments. Comme c'est triste d'en arriver à ce stade là.. " Tu ne dis rien ? Donc ça veut dire que je n'ai pas tord, c'est ça ? "

    Je me mis alors à toussoter en reculant de plusieurs pas à reculons lorsque sa personne se rapprocher un tout petit peu trop de moi. Un jour, je devrais m'acheter un dictionnaire qui pourrait me décoder chacune de ces expressions toutes aussi farfelues les unes que les autres. Je finis par être adosser malgré moi contre un mur, celui-ci se stoppant juste à quelques centimètres de ma personne. " Je t'autorise à sortir avec moi. " Je rêve. Non, mais JE rêve ! Comment peut-on être aussi... Ah, il n'y a vraiment aucun mot pour décrire cet individu, aucun je vous dis ! Jamais de toutes mon existence je n'aie rencontrée de personne aussi bizarre, quoique... Josh l'était aussi. Mais Gale le dépasser largement dans ce domaine. Je pensais avoir connue le " pire " d'entre eux et bien... Non. Il n'y a que les imbéciles qui ne change pas d'avis, n'est-ce pas ? " On ne se montrera pas en public par contre, mais tu pourras passer chez moi tous les.... " Je ne le laissa même pas le temps de poursuivre que je leva ma main droite, pour le gifler brutalement, mais il rattrapa brusquement mon poignet dans son élan. " Raté. M'avoir eu une fois, honte à toi. Mais m'avoir deux fois... " Sans plus attendre, je leva cette fois-ci ma main gauche pour le gifler, chose qui je réussie bien évidemment puisqu'il ne s'attendait pas à ce que je suis aussi... Impulsive ? " Honte à toi ? " Me permettais-je alors de poursuivre ces dires en agitant ma main gauche sous ces yeux. " J'ai aussi une main gauche. " A cet instant, je ne pouvais qu'apercevoir la partie droite de son profil, sa joue rougis par la gifle que je venais d'envoyer, il semblait beaucoup plus silencieux qu'à son habitude. Il relâcha délicatement mon poignet sans énoncer quoique ce soit, lorsque je m'apprêta à me hisser sur le côté pour partir, il emprisonna mon visage entre ces deux bras, plongeant ces prunelles bleus nuits dans les miennes. " C'est quoi ton problème ? " Pardon ? Il voulait dire plutôt c'était quoi SON problème plutôt. Je gardais mes prunelles plantaient dans les siennes en énonçant aucun mot, lorsque son visage se rapprocher progressivement tout près du mien, je plaqua simplement les paumes de mes mains contre son torse pour le stopper. " Je te dégoute tant que ça ? " Non, il ne me dégoutait pas, bien au contraire. Son comportement quant à lui, me dégoute. Je voulais qu'il se réveille, qu'il se rend compte qu'il n'était pas une " diva " . Il n'essayait même pas de me connaître, qu'il voulait déjà le beurre et l'argent du beurre. " Oui.. " Finissais-je par souffler en soutenant brièvement son regard. " Dis-moi alors sept choses... " Je l'écoutais avec attention en me demandant ce qu'il attendait encore de moi. " Sept choses que tu détestes chez moi et je te laisserais tranquille. "

    Et bien.. Wow ? Je serais donc enfin libre sans plus aucune représailles ? Dit-il la vérité ou bien étais-ce une autre façon à lui de me berner ? Je restais le temps de quelques minutes silencieuse. Il voulait vraiment que je lui énonce les sept choses que je déteste chez lui ? C'est du gâteau ! Je déteste toute sa personne entière. J'inspirais longuement avant d'expirer, commençant : " Ton arrogance. Tu te crois mieux que les autres avec ton argent, ton langage, tes vêtements hors de prix. Ça fait un. " Il semblait pour une fois écouter soigneusement l'autrui, lui, qui les méprisait sans vraiment aucune raison. " Ta rancune. Tu penses qu'un pardon ne suffit pas pour une personne tel que toi, tu as besoin de piétiner ton prochain pour montrer que tu es le plus " fort " . Ça fait deux. " Je pris une seconde respiration, enchaînant étape par étape. Je n'étais pas de nature méchante gratuitement, mais là... C'était trop. Il voulait la vérité, il a connaîtra. " Ta méchanceté gratuite. Tu t'amuses à martyriser tes alentours sans raison, profitant pleinement de ton statut dans la Haute Société. Ça fait trois. " Je pense sincèrement qu'il était entrain de se rendre compte du mal qu'il faisait tout autour de lui, enfin.. Je crois ? " Tu es narcissique. Il faut toujours que tous tourne autour de ta petite personne, tu penses être le centre du monde, celui à qui on doit le respect et l'admiration. Ça fait quatre. " Je pouvais percevoir du coin de l'oeil qui serrer progressivement ces poings, comme s'il s'apprêtait à me cogner. Il n'oserait pas faire ça... Si ? " Tu es lunatique. A croire que tu es à toi seul une chaîne météo, ça fait peur.. Ça me fait peur. Ça fait cinq. " Je repris une autre respiration, me demandant vraiment si j'allais en ressortir intacte. " Tu es... " Il ne me laissa pas poursuivre ma phrase et d'ailleurs même la demande sur les sept choses que je déteste chez lui, en plaquant brusquement ces lèvres contre les miennes, me volant alors un baiser électrique, voir enflammé. Il détacha délicatement ces lèvres hors des miennes, s'éloignant de quelques pas à reculons avant de se tourner dos à moi. " Pourquoi.. ? " Lui demandais-je intriguée par cette action si... Soudain. " Parce que si je t'aurais laisser poursuivre, j'aurais été obliger de ne plus te revoir... "
    Revenir en haut Aller en bas
    Adria V. Caribacci

    avatar

    who i really am
    .

    « Devoirs remis » : 45
    « Arrivée à LA » : 02/03/2013
    « Avatar » : Candice Accola.
    « Crédit(s) » : Tumblr.
    always see more
    .

    MessageSujet: Re: (M) MORGAN ► Tell me seven things you hate about me. Mar 5 Mar - 18:33

    SCENARIO TERMINÉE !

    Holaaaaaa. Toi, qui lit ma petite fiche ! Alors, alors. Je n'exige pas grand chose quoique.. J'aimerais qu'on respecte " à la lettre " le caractère de Gale. C'est un personnage très sombre, qui démontre sa peine, sa douleur et même son amusement par la colère ou le sarcasme. Il ne sait ressentir aucune autre émotion que cela. Tout d'abord à cause de sa mère, qui est une véritable tyran envers lui, mais également parce que son père dont-il admire n'est jamais présent (à cause de son travail dans les maritimes). Oublier les don juan, beau parleur et homme à femme, Gale n'est certainement pas comme ça ! Comme vous pouvez le constater d'après le petit topos que je vous ai fait de son histoire, il est encore innocent :angell:
    L'avatar et non négociable. Et puis.. Comment vouloir changer THE SEXY BRITISH JOMO pour un autre quoi
    Je souhaite évidemment un bon niveau d'écriture, il est hors de question qu'on me réponde un paragraphe (par exemple) alors que je viens de débuter un sujet de quatre paragraphes. (J'ai horreur de ça :rrr2: Pour que je réponde ? Il me faut de la matière ).
    Et pour conclure celle ou celui qui prendra mon scénario, je lui fait ça... =>
    En plus d'un temple à glace de toutes les saveurs
    Revenir en haut Aller en bas

    (M) MORGAN ► Tell me seven things you hate about me.

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
    Page 1 sur 1

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
     :: 

    I always wanted to be ...

     :: Wanted
    -