AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
31 JANVIER : ❝ Réouverture officielle de The Lucky Strike❞

Partagez|

Adria | Girls just wanna fun. ♪

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Adria V. Caribacci

avatar

who i really am
.

« Devoirs remis » : 45
« Arrivée à LA » : 02/03/2013
« Avatar » : Candice Accola.
« Crédit(s) » : Tumblr.
always see more
.

MessageSujet: Adria | Girls just wanna fun. ♪ Sam 2 Mar - 21:23


Adria Venezia Caribacci


La mémoire est sélective sauf quand ça fait souffrir,
A croire qu'on aime le meilleur mais qu'on préfère le pire.

_________________________

Une vie monotone et sans aucun intérêt et ajoutons à cela l'ennuie et tous qui s'en suivent. Voilà, ce qui m'a poussée à m'inscrire à Lucky Strike. C'était déjà bien mieux qu'un site de rencontre, du genre... Meetic ? Où la plupart des inscrits sont limites pédophiles, pervers et vicieux. Ai-je tord ? Ici au moins, je savais que toutes les personnes qui s'inscrivent sont surveillés avec précaution. Non seulement je n'aurais pas peur, mais en plus de cela... Oh, et puis après tout ? Cela ne me coûte rien d'essayer. Peut-être que j'y trouverais l'amour, qui sait ? Peut-être que je vivrais enfin une histoire convenable ? Que je pourrais enfin partir en plein coeur d'une forêt, jouer les indiennes et vivre un parfait amour unique, fusionnel et passionnelle ? Et comme disait Constantÿn Huygens : « La vie est un rêve, mais rêver n'est pas vivre. » donc... Si je n'effectue guère le premier pas, je ne vie pas. Et ne pas vivre... C'était un peu comme un crime, n'êtes-vous pas d'accord avec moi ?
(c) crédit
DANS TA TÊTETous de toi

Âge : 22 ans.
Date & Lieu de naissance : 14 Juin 1991.
Nationalité : Américaine.
Occupation, statut social : Va savoir. C'est un peu comme une brise de vent.. Il arrive, comme il peut très vite partir.
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle.
Couleur : Saumon.
Livre de chevet : Roméo et Juliette, de Shakespeare.
Film préféré : John Tucker doit mourir.
Style de musique : Toutes la variété Rock.
Plat préféré : Les pâtes, en particulier les lasagnes.
3 Destinations de rêve : New-York, l'Alaska et Rome.
Tes passions : La musique et le chant.
Ton rendez-vous parfait : Au coeur d'une forêt dans une cabane isolé de tous. Un léger vent grisant qui nous caresse la peau à chaque fois qu'on met un pas à l'extérieur, aucune gêne, ni timidité, juste.. Plusieurs incroyables sensations tel que la joie, l'amusement et des éclats de rires.
Toi en 1 mot : Romantique.
Qualité : Honnête, sociable et à l'écoute.
Default : Tête en l'air, rancunière et déterminée.
(c) crédit
DANS TON CORPS Livre toi

Taille : -1m70.
Silhouette : Fine.
Cheveux : Blonde.
Yeux : Vert, qui dévale parfois vers le bleu.
Percing : Nope.
Tatouage : Nope.


FIVE MINUTES TO CHANGE YOUR LIFE
Between the Raindrops
_________________________

Roméo & Juliette par Shakespeare ;
Scène II - Le jardin de Capulet
.

Sous les fenêtres de l'appartement de Juliette.
Entre Roméo.
ROMÉO. - Il se rit des plaies, celui qui n'a jamais reçu de blessures ! (Apercevant Juliette qui apparaît à une fenêtre. ) Mais doucement ! Quelle lumière jaillit par cette fenêtre ? Voilà l'Orient, et Juliette est le soleil ! Lève-toi, belle aurore, et tue la lune jalouse, qui déjà languit et pâlit de douleur parce que toi, sa prêtresse, tu es plus belle qu'elle-même ! Ne sois plus sa prêtresse, puisqu'elle est jalouse de toi ; sa livrée de vestale est maladive et blême, et les folles seules la portent : rejette-la !... Voilà ma dame ! Oh ! voilà mon amour ! Oh ! si elle pouvait le savoir !... Que dit-elle ? Rien... Elle se tait...
Mais non ; son regard parle, et je veux lui répondre... Ce n'est pas à moi qu'elle s'adresse. Deux des plus. belles étoiles du ciel, ayant affaire ailleurs, adjurent ses yeux de vouloir bien resplendir dans leur sphère jusqu'à ce qu'elles reviennent.
Ah ! si les étoiles se substituaient à ses yeux, en même temps que ses yeux aux étoiles, le seul éclat de ses joues ferait pâlir la clarté des astres, comme le grand jour, une lampe ; et ses yeux, du haut du ciel, darderaient une telle lumière à travers les régions aériennes, que les oiseaux chanteraient, croyant que la nuit n'est plus. Voyez comme elle appuie sa joue sur sa main ! Oh ! que ne suis-je le gant de cette main ! Je toucherais sa jo...

- Et ils eurent beaucoup d'enfants et ce font pleins de petits bisous, mouah, mouah, mouah ! Mimait alors les jumeaux Lorenzo et Enzo, tous deux âgés de sept ans en gesticulant sur place tout en s'enlaçant. Je plaquais mon visage contre mon bouquin de Shakespeare, soupirant longuement.
- C'est pas vrai... Marmonnais-je contre les pages blanchâtres du livre avant de saisir mon ours en peluche pour le lancer en leur direction. Vous êtes pas possibles bandes d'attardés ! M'exclamais-je alors en me levant brusquement dans un sauf hors de mon matelas pour leur courir après. Venez ici que je vous tire les oreilles !
- AHHHHH, au secours ! Un monstre !, s'écrièrent alors en choeur les jumeaux en accourant dans toute la maison. J'essayais de les rattrapais en courant aussi vite qu'eux, mais en vain. Je manquais alors de trébucher dans leur " piège " , mais une personne me rattrapa aussitôt par le poignet.
- Hé, fais gaffe Ad' ! A force de courir comme ça, tu risque de te casser une dent !, me réprimandait alors dans un éclat de rire le copain de ma grande soeur : Cécilia. Je sentais alors le rouge me monter aux joues, honteuse de mes actes, grimaçant alors face à mon impulsivité.
- Navré, Adrian. Je ferais gaffe la prochaine fois. Nous rîmes tout deux en choeur, celui-ci me relâcha alors dans un geste délicat mon bras. Il glissa ces doigts dans son cuir chevelu qu'il se mit à secouer avec légèreté, plantant son regard dans mes prunelles verdâtres dans un sourire.
- Alors, j'ai entendu par Cécilia que tu voulais aller à la fac ?, me questionnait-il donc aussitôt. Je hochais positivement la tête, attendant de quoi voulait-il donc me parler. Lorsqu'on me posait cette question c'était souvent par curiosité ou bien pour me couvrir de conseil inutile. Laquelle ?
- Harvard. Lui répondais-je fièrement dans un grand sourire.
- Prestigieuse école et bien... Je te souhaite de bien réussir dans la vie !, répondait-il en m'adressant une tape amicale contre mon épaule avant de partir rejoindre ma soeur. Je hochais simplement la tête, lui adressant un simple signe d'au revoir de la main.

Il paraît que remercier les personnes qui te souhaite quelque chose de " bien " porte malheur... Voilà pourquoi je ne l'aie pas fait. Moi ? Superstitieuse ? Oh non ! Pas du tout ! Quoique... Un tout petit peu alors. A cette époque, j'avais dix-sept ans. A la fin de l'année, je passerais mon diplôme et me séparerais des êtres que j'aime. C'est triste, n'est-ce pas ? Mais mes parents m'ont toujours rappeler à l'ordre en me disant que les études étaient primordiales, que sans diplôme, je serais à la rue et qu'eux... Ne seront pas toujours là pour m'accueillir les bras grands ouverts. Chose que je comprends d'ailleurs, puisque nous étions tout de même huit enfants. J'avais trois frères et quatre soeurs dont deux de mes soeurs sont mariés : Ariana et Lana, deux qui vivent dans la chambre parallèle à la mienne : Cécilia et Luna, les jumeaux : Enzo et Lorenzo qui vivent juste à droite de ma chambre et mon autre frère : Andréa qui vit au fond du couloir. Oui, vous l'avez bel et bien compris. L'étage supérieur de ma demeure était réservé aux " enfants " . D'ailleurs en parlant d'enfant, j'étais la " dernière " de la famille, enfin... Dernière juste avant les jumeaux. L'année dernière encore, je vivais avec Lana. Mais elle s'est mariée cette automne et à évidemment dû partir de la maison et donc... J'ai pu enfin avoir ma propre chambre. Quel enfant vivant dans une famille nombreuse ne rêve donc pas de cela, hein ? Car oui, l'ambiance dans cette maison était joviale, enfantin et bien sur chaleureux. Avec tous cela vous vous demandez comment nos parents nous supportent ? Et où vivent-ils ? Oh ! Ne vous en faite pas pour eux, ils ce sont construits un petit studio dans le jardin pour avoir la paix, nous laissant donc nous débattre pour une rondelle de saucisson. C'est triste, mais... Ils le méritent. Car oui, ils nous ont tout de même élevés ! Et étant née dans une famille italien la plupart du temps nous avons tous et toutes sans exception le " sang chaud " par moment.


J'avais connue Josh la même année où j'avais reçue mon diplôme, soit à l'âge de dix-sept ans. C'était... Comment dirais-je ? Un homme bizarre ? Je m'amusais au début de notre rencontre à lister toutes les choses bizarres qu'il effectuait. J'ignorais s'il était réellement comme ça ou bien c'est parce qu'il voulait qu'on porte toute son attention sur sa personne. Même s'il se comportait comme un goujat la plupart du temps, il m'amusait, et une belle amitié à commencer à se créer. Bientôt nos caractères très opposé mais pas si différent que cela nous rattraper d'aussitôt. On se cherchait, passer le plus clair de notre temps à se taquiner, jusqu'à ce qu'une petite lueur dans mon coeur me disait qu'on partageait très certainement un sentiment qui aller au-delà de notre amitié. Enfin, ça... Je le croyais. Il n'a pas cessait de me repousser lorsque j'essayais tant bien que mal de lui envoyer des signes de mon affection à son égard, me faisant alors comprendre par des gestes que rester amis lui convenait parfaitement. Et le pire à était lorsque je lui ai annoncée que l'école la plus prestigieuse du Massachusetts ont retenues ma candidature. Harvard, un rêve devenue enfin réalité. Mais au lieu de m'encourager comme un ami pouvait le faire, il a préférait s'abstenir à donner son avis, ne répondant donc plus à mes mails, mes messages, mes appels... Je voulais vraiment pas que ça se finisse comme ça. S'en est-il donc rendu compte de tous le mal que mon petit coeur à dut supporter jusqu'à maintenant ? Hier encore, on s'envoyait des boulettes de viandes en plein facié ! Si ce n'était pas injuste ça. Me voir peinée, le coeur brisée, il en avait strictement rien à faire, mh ? Et bien... Moi aussi ? Après une semaine à essayer de le contacter, j'ai préférée, laisser tomber, faisant donc place à ma nouvelle vie au Massachusetts.

Quelques années ce sont écroulés. La soi-disante prestigieuse école dont je rêvais tant ne pouvant plus me fournir une bourse, j'ai du arrêter mes études, devenant à mi-temps depuis plusieurs mois déjà : organisatrice de... N'importe quel fête. D'ailleurs, il faudrait que je songe sérieusement à me spécialiser quelque part. Mh... Pourquoi pas les mariages ? C'est beaux, merveilleux, enchanteresse et puis une romantique tel que moi ne peut qu'aimer cela. Je fus même délocaliser à Los Angeles pour mon travail, logeant dans un des nombreux appartements de la boîte. Je m'en sors plutôt bien, non ? C'est pas comme si j'en voulais à mes parents d'être " pauvre " et puis... ? Je n'aie pas le droit de les réprimandait pour cela, même s'ils pensent le contraire. A nous huit, ils nous ont toujours tous donnés. C'est ce qui faisait de nous une grande famille, certes, mais unies. " Today I'm laughing the clouds away. I hear what the flowers say. And drink every drop of rain. And I see places that I have been. In ways that I've never seen. My side of the grass is green... " Quelques semaines ce sont écroulés déjà depuis mon installation. J'avais fait la rencontre d'un énergumène qui habitait juste... Dieu ne sait où, et je veux certainement pas le savoir ! Mais ce que je sais c'est qu'il était envahissant, arrogant, exaspérant et... Vaniteux ? Il a ce petit quelque chose en lui qui oblige ces alentours à le détester. Il traite son personnel avec méprit, d'ailleurs il traite tous le monde avec mépris. Il n'était pas humain. Oui, il n'était pas humain ! Un humain a un coeur, des sentiments. Lui ? Il était... Lui ? Une personne lunatique... Oh non ! Je dirais plutôt schizophrène au nom de Gale DuGrey. [...]

" Ad, Ad, Ad... Ça va faire trois mois que tu es à Los Angeles et tu vas me dire qu'avec cette bouille d'ange tu n'as encore trouver... Personne ? " M'interrogeait alors Luna qui avait décider de venir faire un saut dans l'entreprise où je travaille. Je haussais simplement mes épaules en raclant simplement ma gorge. Ma grande soeur était du genre entremetteuse parfois et... Essayer de conquérir un homme, qui à de l'argent, était plutôt son domaine favoris. Elle doit être surement la seule fille de la famille Caribacci à qui ont couvre de cadeaux... Qui dépasserait même le prix de mon sac à main. " Laisse-moi deviner... " Elle mangeait comme une enfant son cornet de glace en avançant droit devant elle les pupilles rivaient au ciel. " Tu penses encore à... AHHH ! " Et elle trébucha sur une ridicule brindille qui traîner malencontreusement sur son chemin, mais ne chuta pas pour autant en avant puisqu'elle s'était heurtée contre le torse d'une personne, enfin... C'était surtout son cornet de glace qui avait heurté le torse... Mon regard s'entrouvrit en grand en voyant la personne qu'elle venait de heurter : Gale DuGrey. " Je.. Je suis désolée... " Dit-elle dans un murmure intimidée par la musculature du jeune homme qui restait impassible. " Tu es désolée ? " Répétait-il en arquant un sourcil. Il saisit sans la moindre gêne le gilet de Luna qui était à moitié enfouis dans son sac, qu'il sort afin de nettoyer sa chemise, pour finalement le lui lançait à la figure. Ma pauvre Luna se laissa faire en sanglotant, ne sachant plus vraiment où se mettre. " Vous n'avez qu'à m'envoyer la facture de votre vêtement et... " Bégayait-elle à chaque syllabe. Sans même lui laissait le temps de finir sa phrase, il interrompa. " Et quoi ? Tu vas me la re-payer, c'est ça ? Sais-tu combien cette chemise m'a coûtée ? Elle m'a était faite sur mesure et... " Quand je vous disait que c'était un énergumène, je ne vous ai pas mentis. Je ne pouvais pas laisser ma soeur se faire " traiter " ainsi, et puis c'est bien connu... Les italiens avait le sang chaud, n'est-ce pas ? Je me dirigeais vers eux, le coupant alors de son élan comme il avait pris la peine de faire à Luna. " Elle s'est excusée, je pense que la culpabilisée encore plus qu'elle ne l'aie déjà ne sert à rien. Enfin... Je ne vois pas ce qu'elle pourrait faire d'autre. " Il se tut, portant donc toute son attention sur ma personne. " Et tu es ? " Je déglutis me demandant donc dans quel pétrin me suis-je encore fourrée. Si Josh aurait été là, il... Il aurait éclater de rire cet imbécile, mais cela ne l'aurait pas empêcher de me donner quelques conseils. Si ? Enfin, ça s'était avant. Maintenant ? Il ne voulait même plus m'adresser la parole. " Adria. " Dis-je en le regardant droit dans les yeux. " Adria Caribacci. "


Regrettais-je de m'être interposée envers l'énergumène et ma soeur ? Non. Subissais-je jour après jour ces représailles ? Oui. Il était vraiment... Fou ? Et je pense savoir pourquoi. Je dois être la première personne à ne pas me plier à ces règles, à ne pas lui obéir à la lettre. Et... Devinez donc ce que je viens d'apprendre ? Je suis en réalité salarié dans l'entreprise de sa mère. Car vous voyez ? Le nom " DuGrey " est un empire. Un empire qui s'étant sur le marché dans les maritimes et la terre ferme. Son père s'occupe principalement des exportations et importations en mers tandis que sa mère " se contente " de diriger les boites d'organisations. " Je dois admettre que tu es plutôt coriace comme femme toi... " Je sursauta, tourna mon visage pour pouvoir croiser son regard : Gale. Qu'allait-il donc me faire subir, encore ? Six heures intensifs de communications avec des fournisseurs qui ne veulent même pas m'adresser la parole ? Ou... " Mais j'ai compris ton petit jeu. " Concluait-il dans un large sourire. J'entrouvris grandement mes paupières... Choquée ? Oui, c'est bien le mot, par ces propos me demandant où diable est-il aller chercher cela. Moi ? Jouer à un jeu ? Et avec lui ? " Quoi ? " L'interrogeais-je du regard toujours aussi surprise. " Mais oui, c'est évident ! Tu es le genre de femme qui s'amuse à dire le contraire de ce qu'elle pense. Et donc quand tu me dis que tu me déteste, et que s'il on se retrouver que tous les deux sur cette terre, tu préférerais encore t'accoupler avec ton pot de nutella... Tu veux dire qu'en faite tu es amoureuse de moi et que tu voudrais sortir avec moi en public. " Il est fou. Oui, il était complètement fou. Je ne comprenais strictement rien à ce qu'il me contait là. Je pense que ce matin, en plus de ce lever du pied gauche comme tous les jours, il a dû oublier de prendre ces médicaments. Comme c'est triste d'en arriver à ce stade là.. " Tu ne dis rien ? Donc ça veut dire que je n'ai pas tord, c'est ça ? "

Je me mis alors à toussoter en reculant de plusieurs pas à reculons lorsque sa personne se rapprocher un tout petit peu trop de moi. Un jour, je devrais m'acheter un dictionnaire qui pourrait me décoder chacune de ces expressions toutes aussi farfelues les unes que les autres. Je finis par être adosser malgré moi contre un mur, celui-ci se stoppant juste à quelques centimètres de ma personne. " Je t'autorise à sortir avec moi. " Je rêve. Non, mais JE rêve ! Comment peut-on être aussi... Ah, il n'y a vraiment aucun mot pour décrire cet individu, aucun je vous dis ! Jamais de toutes mon existence je n'aie rencontrée de personne aussi bizarre, quoique... Josh l'était aussi. Mais Gale le dépasser largement dans ce domaine. Je pensais avoir connue le " pire " d'entre eux et bien... Non. Il n'y a que les imbéciles qui ne change pas d'avis, n'est-ce pas ? " On ne se montrera pas en public par contre, mais tu pourras passer chez moi tous les.... " Je ne le laissa même pas le temps de poursuivre que je leva ma main droite, pour le gifler brutalement, mais il rattrapa brusquement mon poignet dans son élan. " Raté. M'avoir eu une fois, honte à toi. Mais m'avoir deux fois... " Sans plus attendre, je leva cette fois-ci ma main gauche pour le gifler, chose qui je réussie bien évidemment puisqu'il ne s'attendait pas à ce que je suis aussi... Impulsive ? " Honte à toi ? " Me permettais-je alors de poursuivre ces dires en agitant ma main gauche sous ces yeux. " J'ai aussi une main gauche. " A cet instant, je ne pouvais qu'apercevoir la partie droite de son profil, sa joue rougis par la gifle que je venais d'envoyer, il semblait beaucoup plus silencieux qu'à son habitude. Il relâcha délicatement mon poignet sans énoncer quoique ce soit, lorsque je m'apprêta à me hisser sur le côté pour partir, il emprisonna mon visage entre ces deux bras, plongeant ces prunelles bleus nuits dans les miennes. " C'est quoi ton problème ? " Pardon ? Il voulait dire plutôt c'était quoi SON problème plutôt. Je gardais mes prunelles plantaient dans les siennes en énonçant aucun mot, lorsque son visage se rapprocher progressivement tout près du mien, je plaqua simplement les paumes de mes mains contre son torse pour le stopper. " Je te dégoute tant que ça ? " Non, il ne me dégoutait pas, bien au contraire. Son comportement quant à lui, me dégoute. Je voulais qu'il se réveille, qu'il se rend compte qu'il n'était pas une " diva " . Il n'essayait même pas de me connaître, qu'il voulait déjà le beurre et l'argent du beurre. " Oui.. " Finissais-je par souffler en soutenant brièvement son regard. " Dis-moi alors sept choses... " Je l'écoutais avec attention en me demandant ce qu'il attendait encore de moi. " Sept choses que tu détestes chez moi et je te laisserais tranquille. "

Et bien.. Wow ? Je serais donc enfin libre sans plus aucune représailles ? Dit-il la vérité ou bien étais-ce une autre façon à lui de me berner ? Je restais le temps de quelques minutes silencieuse. Il voulait vraiment que je lui énonce les sept choses que je déteste chez lui ? C'est du gâteau ! Je déteste toute sa personne entière. J'inspirais longuement avant d'expirer, commençant : " Ton arrogance. Tu te crois mieux que les autres avec ton argent, ton langage, tes vêtements hors de prix. Ça fait un. " Il semblait pour une fois écouter soigneusement l'autrui, lui, qui les méprisait sans vraiment aucune raison. " Ta rancune. Tu penses qu'un pardon ne suffit pas pour une personne tel que toi, tu as besoin de piétiner ton prochain pour montrer que tu es le plus " fort " . Ça fait deux. " Je pris une seconde respiration, enchaînant étape par étape. Je n'étais pas de nature méchante gratuitement, mais là... C'était trop. Il voulait la vérité, il a connaîtra. " Ta méchanceté gratuite. Tu t'amuses à martyriser tes alentours sans raison, profitant pleinement de ton statut dans la Haute Société. Ça fait trois. " Je pense sincèrement qu'il était entrain de se rendre compte du mal qu'il faisait tout autour de lui, enfin.. Je crois ? " Tu es narcissique. Il faut toujours que tous tourne autour de ta petite personne, tu penses être le centre du monde, celui à qui on doit le respect et l'admiration. Ça fait quatre. " Je pouvais percevoir du coin de l'oeil qui serrer progressivement ces poings, comme s'il s'apprêtait à me cogner. Il n'oserait pas faire ça... Si ? " Tu es lunatique. A croire que tu es à toi seul une chaîne météo, ça fait peur.. Ça me fait peur. Ça fait cinq. " Je repris une autre respiration, me demandant vraiment si j'allais en ressortir intacte. " Tu es... " Il ne me laissa pas poursuivre ma phrase et d'ailleurs même la demande sur les sept choses que je déteste chez lui, en plaquant brusquement ces lèvres contre les miennes, me volant alors un baiser électrique, voir enflammé. Il détacha délicatement ces lèvres hors des miennes, s'éloignant de quelques pas à reculons avant de se tourner dos à moi. " Pourquoi.. ? " Lui demandais-je intriguée par cette action si... Soudain. " Parce que si je t'aurais laisser poursuivre, j'aurais été obliger de ne plus te revoir. "



(c) crédit
Hannah18 ans
Je suis une fanatique des séries Américaines sauf du genre policière et tous qu'est en rapport avec la médecine. Je suis disponible tous les jours pendant les vacances et les week-end, et parfois la semaine. Mon avatar est la belle et sexy Candice Accola et il est issu d'un scénario. Le code est d'ailleurs ok par norah . Et le groupe serait bien évidemment être membre de Lucky Strike. Voilou, j'espère que tout ça vous conviens !


Dernière édition par Adria V. Caribacci le Dim 3 Mar - 18:02, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
N. LuAnne Henderson

avatar

who i really am
.

« Devoirs remis » : 2777
« Arrivée à LA » : 19/06/2010
« Avatar » : kristen jaymes stewart ♥
« Crédit(s) » : © * NOVEMBER . & tumblr
always see more
.


&& characters.
« Relations »:
MessageSujet: Re: Adria | Girls just wanna fun. ♪ Sam 2 Mar - 21:29

    OH j'en connais un qui va être heureux Cool
    C'est fou le nombre de belle blonde qu'il y a sur le forum lol

    Bienvenue en tous cas & si tu as besoin de quoique ce soit alors n'hésite pas !



∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Revenir en haut Aller en bas
http://www.magnifiquementkristen.com/
Adria V. Caribacci

avatar

who i really am
.

« Devoirs remis » : 45
« Arrivée à LA » : 02/03/2013
« Avatar » : Candice Accola.
« Crédit(s) » : Tumblr.
always see more
.

MessageSujet: Re: Adria | Girls just wanna fun. ♪ Sam 2 Mar - 21:33

Merci :D
A vrai dire j'ai hésité entre deux scénarios, celui là et avec le sexy Colin O'Donoghue :angell:
Et après longue réflexion, j'ai choisis Candice *-*
Revenir en haut Aller en bas
N. LuAnne Henderson

avatar

who i really am
.

« Devoirs remis » : 2777
« Arrivée à LA » : 19/06/2010
« Avatar » : kristen jaymes stewart ♥
« Crédit(s) » : © * NOVEMBER . & tumblr
always see more
.


&& characters.
« Relations »:
MessageSujet: Re: Adria | Girls just wanna fun. ♪ Sam 2 Mar - 21:40

    Waaaaw deux scénarios hyper différent lol .
    En tous cas , dans les deux cas , tu aurais fait un heureux & quand tu auras finis alors j'exige un lien I love you



∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Revenir en haut Aller en bas
http://www.magnifiquementkristen.com/
Adria V. Caribacci

avatar

who i really am
.

« Devoirs remis » : 45
« Arrivée à LA » : 02/03/2013
« Avatar » : Candice Accola.
« Crédit(s) » : Tumblr.
always see more
.

MessageSujet: Re: Adria | Girls just wanna fun. ♪ Sam 2 Mar - 22:02

C'est clair xD
Bah en fait pour te dire la vérité, si le métier de Colin n'aurait pas été prof c'est lui que j'aurais pris
Et vooooui, tu auras un lien. Un tout joulie lien même
Revenir en haut Aller en bas
Ivy-Skye A. Harper

avatar

who i really am
.

« Devoirs remis » : 40
« Arrivée à LA » : 12/02/2013
« Avatar » : Nina Dobrev
« Crédit(s) » : (c)tumblr&cristalline
always see more
.


&& characters.
« Relations »:
MessageSujet: Re: Adria | Girls just wanna fun. ♪ Sam 2 Mar - 23:49

Bienvenur, évidemment, tu me réserves un lien. J'attendais avec impatience que Candice arrive :yeahh!: :coeur: :sautee:


    ivy-skye anastasia rose harper « Tu ne sauras jamais le nombre d'heures que j'ai passées à te regarder dormir, à te regarder sourire. Car tu souris quand tu dors, même si tu ne le sais pas. Tu ne compteras jamais le nombre de fois où tu t'es blotti contre moi, en disant dans ton sommeil des mots que je ne comprenais pas ; cent fois, c'est le chiffre exact. » (c)infinite lites
Revenir en haut Aller en bas
Adria V. Caribacci

avatar

who i really am
.

« Devoirs remis » : 45
« Arrivée à LA » : 02/03/2013
« Avatar » : Candice Accola.
« Crédit(s) » : Tumblr.
always see more
.

MessageSujet: Re: Adria | Girls just wanna fun. ♪ Dim 3 Mar - 0:44

Merciiiiiii.
Et vooooooui, on aura évidemment un lien :calinouxxx:
Revenir en haut Aller en bas
Hope J. Burkinson

avatar

who i really am
.

« Devoirs remis » : 31
« Arrivée à LA » : 16/02/2013
« Avatar » : Troian Bellisario
« Crédit(s) » : Bazzart
always see more
.

MessageSujet: Re: Adria | Girls just wanna fun. ♪ Dim 3 Mar - 16:38

Bienvenuuuuuuue !
Je veux aussi un lieeeeen !
Revenir en haut Aller en bas
Adria V. Caribacci

avatar

who i really am
.

« Devoirs remis » : 45
« Arrivée à LA » : 02/03/2013
« Avatar » : Candice Accola.
« Crédit(s) » : Tumblr.
always see more
.

MessageSujet: Re: Adria | Girls just wanna fun. ♪ Dim 3 Mar - 18:04

Meeeeerci
Et oui of course pour le lien
Revenir en haut Aller en bas
N. LuAnne Henderson

avatar

who i really am
.

« Devoirs remis » : 2777
« Arrivée à LA » : 19/06/2010
« Avatar » : kristen jaymes stewart ♥
« Crédit(s) » : © * NOVEMBER . & tumblr
always see more
.


&& characters.
« Relations »:
MessageSujet: Re: Adria | Girls just wanna fun. ♪ Dim 3 Mar - 21:41

    Pour moi , tous semble alors parfait donc ... Je te valide I love you
    Have fun & je n'oublie pas notre lien (:



∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
Revenir en haut Aller en bas
http://www.magnifiquementkristen.com/
Josh-Duncan E. CASTELLI

avatar

who i really am
.

« Devoirs remis » : 103
« Arrivée à LA » : 05/02/2013
« Avatar » : Daniel Gillies
« Crédit(s) » : Bazzart
always see more
.

MessageSujet: Re: Adria | Girls just wanna fun. ♪ Dim 3 Mar - 21:43

Oh ma Accola d'amour I love you
Merci d'avoir pris mon scénario.
Revenir en haut Aller en bas
Adria V. Caribacci

avatar

who i really am
.

« Devoirs remis » : 45
« Arrivée à LA » : 02/03/2013
« Avatar » : Candice Accola.
« Crédit(s) » : Tumblr.
always see more
.

MessageSujet: Re: Adria | Girls just wanna fun. ♪ Lun 4 Mar - 12:16

LuAnne : Meeerci

Josh : De rien, au plaisir de rp :D
Revenir en haut Aller en bas
Kendall-Jynn S. T. Harper

avatar

who i really am
.

« Devoirs remis » : 365
« Arrivée à LA » : 12/01/2012
« Avatar » : nina dobrev
« Crédit(s) » : fierce + love.disaster + tumblr
always see more
.


&& characters.
« Relations »:
MessageSujet: Re: Adria | Girls just wanna fun. ♪ Lun 4 Mar - 22:28

bienvenue parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



who i really am
.

always see more
.

MessageSujet: Re: Adria | Girls just wanna fun. ♪

Revenir en haut Aller en bas

Adria | Girls just wanna fun. ♪

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 

I always wanted to be ...

 :: Pass'port :: → Fiches Validées.
-