AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
31 JANVIER : ❝ Réouverture officielle de The Lucky Strike❞

Partagez|

(F) ACCOLA ► the past belongs to it, the future belongs to us

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Josh-Duncan E. CASTELLI

avatar

who i really am
.

« Devoirs remis » : 103
« Arrivée à LA » : 05/02/2013
« Avatar » : Daniel Gillies
« Crédit(s) » : Bazzart
always see more
.

MessageSujet: (F) ACCOLA ► the past belongs to it, the future belongs to us Mar 5 Fév - 20:44







Adria Venezia Caribacci
    FEAT Nom de la star



Mon histoire



L'histoire est relativement libre, sachez simplement que : Adria est née dans une famille unie, elle a des frères et sœurs et a grandis dans l'amour de sa famille. Elle est à Los Angeles depuis ses dix sept ans, minimum, âge auquel elle a connu Josh. Elle est d'origine Italienne, d'où son nom de famille... Elle a fait des études à Los Angeles - en fait encore ? à vous de voir - et elle a vingt trois ans. Le reste à vous de voir, tant que cela ne va pas à l'encontre du lien entre les deux personnages. Pour toute question, n'hésitez pas à me contacter. ♥

STATUT > Celibataire.
METIER > A vous de voir .
ORIENTATION SEXUELLE > Hétérosexuel.


Mieux vaut un mauvais caractère que pas de caractère du tout.

    POSITIF NEGATIF POSITIF


      Josh-Duncan E. CASTELLI Ft. [size=9]Daniel Gillies. « « Je ne crois pas aux secondes chances, heureusement tu y crois pour deux… »« Adria, attends ! » J’étais dans un couloir, quittant mon dernier cours de la journée. Cela faisait déjà trois jours qu'Adria refusait simplement de me parler, elle ne répondait pas à mes appels, elle était soit disant toujours « absente » de la maison, et même lorsque je venais chez elle, et frappais à sa porte, elle feignait de ne pas être là. Je commençais à me demander quoi faire de plus ! « Attends je te dis ! » Je l’avais suivi, espérant bien la croiser après les cours, mais même là elle trouvait toujours le moyen de me semer. Cette fois il n’était pas question que j’abandonne avant de lui avoir parlé. J’attrapais son bras, sans trop la serrer, mais assez pour qu’elle s’arrête, se retourne. « Qu’est-ce que tu veux ?! » Bonjour à toi aussi rayon de soleil… je ravalais mes paroles, soupirant face à cet air buté sur son visage, ce qu’elle pouvait être insupportable ! « A ton avis ? Que tu me parles, tu me fais la gueule depuis trois jours et je sais pas pourquoi ! » J’avais sans doute commencer une conversation qui me forcerait à parler plus en quelque minutes que depuis ces trois mois passé ici. « Tu sais pas pourquoi ? Tu te fous de ma gueule ?! T’es vraiment con ! » Elle s’était dégagé, me fusillant du regard, elle avait déjà tourné les talons. J’étais autant en colère contre elle et son putain de caractère que contre moi-même ! Je me doutais bien que cela avait à voir avec ce qu’il s’était passé dans cette maudite cuisine, mais elle, qu’est-ce que cela pouvait bien lui faire ! « Hey Josh, tu m’évites ou quoi ?! » Je me retournais, voyant Olivia qui me souriait, c’était trop, elle, elle m’avait pourris la vie ! « Oui, alors lâche moi ! » Je partais déjà, la plantant là, ce n’était pas sympa, mais je n’étais pas en état de réagir autrement.22h48. Et merde, j’allais sans doute avoir des problèmes si quelqu’un me voyait mais je m’en foutais ! J’avais déjà commencé à grimper à la palissade, me retrouvant rapidement sur le balcon donnant dans la chambre d'Adria. La porte fenêtre était entrouverte et j’entrais, elle n’était pas là. Je refermais derrière moi, bien décidé à l’attendre lorsque du bruit s’éleva de la salle de bain. Elle en sortit, ses cheveux mouillés, les joues rouge, sans doute prête à aller se mettre au lit. Lorsqu’elle me vit elle ouvrit la bouche comme pour crier, mais elle se retint, plaquant une main sur ses lèvres pour s’empêcher d’ameuter tout le quartier. « C’est moi ! Du calme… » Elle levait les yeux au ciel, soupirant avec force, avant de me regarder mauvaise. « Mais t’es dingue ou quoi ?! T’as bien failli me filer une attaque ! C’est nouveau ça, tu te faufiles dans les chambres des filles en pleine nuit maintenant non mais y a vraiment quelque chose qui va pas chez toi… » Elle n’en finissait plus, faisant la liste de tous ces « trucs » bizarres qu’elle avait noté à propos de moi et de mon comportement… une rengaine. « Ça va ! J’ai compris… » Je m’asseyais sur son lit, la regardant toujours, attendant qu’elle se décide, elle vint finalement s’assoir. « Il fallait bien que je trouve un moyen de te parler non ?! Tu pars en courant à chaque fois que tu me vois, et tu réponds à aucun de mes appels… » J’avais eu envie de dire qu’elle était chiante et bornée, mais ce n’était pas le moment. « Et ça t’étonne ? » Euh…. Oui ?! Mauvaise idée. « Tu me reproche quoi au juste ? » Elle levait déjà les yeux au ciel, se levant pour attraper sa brosse à cheveux sur la commode, elle ne la passa qu’une fois dans ses cheveux avant de la pointer de façon menaçante dans ma direction, celle-ci accentuant chacun de ses mots. « Qu’est-ce qui t’as pris avec Oli ? Je croyais que tu la trouvais bizarre ou je ne sais quoi… et finalement tu l’embrasses… dans MA cuisine ?! C’est n’importe quoi ! T'as aucune logique, tu fais n'importe quoi ! Et le pire c'est que tu me dis rien, tu fais ça en douce... OH ET ARRÊTE DE SOURIRE ! » Je souriais, c’était plus fort que moi. Je me levais, attrapant cette brosse qui dans ses mains pouvait facilement devenir une arme de destruction massive. « Jalouse ? » Elle prit un air faussement choquée alors que le rouge lui montait à nouveau aux joues. « Jamais. » Je l’embrassais, posant mes lèvres sur les siennes, quelque chose que je rêvais de faire depuis longtemps… Elle me repoussait, indécise, et finalement elle m’embrassait à son tour.
      。。。。。。。。。。。。。。。。。。。。
      « Ca parait simple pour toi… à croire que je comprends rien. » Elle refermait déjà sa valise, me regardant elle n’osait sans doute pas me dire ce qu’elle pensait, sans doute n’avait-elle pas les mots à mettre sur tout ça. Je lui en voulais, je m’en voulais, pour m’être montré si naïf, penser qu’elle resterait, j’étais sans doute dingue. Je n’étais qu’un pauvre crétin. « S’il te plait ne fais pas ça… ça n’a rien de simple, mais je dois faire un choix, et c’est une chance incroyable pour moi. » La fac, voilà ce qui venait nous séparer, je savais qu’elle rêvait d’aller à Harvard, mais je savais aussi qu’elle avait décidé de rester ici, de faire ses études ici, qu’on reste ensemble, avant même que nous n‘en ayons réellement discuté. « Pour toi… » Je n’avais plus rien à dire, je ne voulais plus la voir, ni même entendre ce qu’elle avait à dire. Je me levais, me dirigeant vers la porte, tournant d’ores et déjà le dos à ce que l’on avait été, ce qu’elle avait été pour moi. « Non Josh… reste… je t’aime ! » Je m’en foutais, cela ne faisait que plus mal encore. Je m’arrêtais pourtant, ne me retournant pas pour autant. « Pas assez apparemment. » J’étais dur, injuste et je le savais, j’aurais pu être plus indulgent, comprendre qu’il s’agissait de son rêve. Mais j’en étais incapable, sans doute parce qu’elle avait attendu le dernier moment pour le dire, sans doute parce qu’elle m’avait laissé croire qu‘elle serait toujours là, mais aussi surtout parce qu’à aucun moment elle ne m’avait proposé de venir avec elle, je serais parti, j’aurais fais mes études là bas, je l’aurais suivi, mais elle n’avait pas même penser à le demander… Oui j’étais égoiste, ou j’étais injuste, je ne l’avais jamais aimé, du moins pas autant qu’elle m’aimait, jamais je ne lui avais dis, je passais le plus clair de mon temps à la repousser, à mettre des barrières, des limites, et pourtant…« Tu es prêt ? » Cela faisait déjà une semaine qu’elle était partie, et je recevais chaque jour des appels, des messages, elle ne voulait pas que cela finisse ainsi, elle voulait me parler, mais je ne pouvais pas, c’était au dessus de mes formes. Je n’étais plus que l’ombre de moi-même, c’était elle, qui me rendait meilleure, et maintenant je n’étais que l’ancien Acker. « Oui allons-y. » Je devais partir, rejoindre Los Angeles, c’est finalement la fac que j’avais choisi, je ne voulais pas aller aussi loin mais rester ici ne m’était plus possible, je ne le voulais pas. « Je t’attends dans la voiture. » Je savais que mon oncle n’était pas dupe, mais je savais aussi qu’il était heureux de me voir intégrer une prestigieuse université. J’étais bien décidé à repartir de zéro grâce à ça, oublier Adria, oublier toutes ces conneries de sentiments, d‘amitié ou quoi que ce soit, je ne voulais plus rien de tout ça. A Los Angeles, je pourrais oublier, recommencer à zéro, une nouveau fois. Et réussir, mon seul but désormais, réussir mes études, ma vie, être quelqu’un de respecter, trouver ma voie, peut être briller dans un domaine que j’aurais choisi, peu importe, je voulais cette indépendance. Mais avant d’arriver jusque là, je devais passer par Chicago, retrouver ma sœur et sa famille, me détacher de cette vie et de ces événements qui m’ont blessé. La bas, je me sentirais bien, et c’était ce que je recherchais. Non, rien n'a jamais réellement commencé, rien ne s'est jamais terminé. Elle est l'incarnation de la tentation, il est à ses yeux celui qu'il lui faut. Josh a toujours été un véritable salop envers elle, s'amusant de ses sentiments, jouant avec elle... pourtant elle était toujours là. Il lui a fait plus de mal qu'il ne le pense, et très franchement il ne pensait pas la revoir un jour. Après avoir traverser le globe pour s'installer à Los Angeles, après avoir entamé une nouvelle vie, voilà qu'elle débarque. Elle a des regrets, des doutes, se demande si elle n'aurait pas du rester avec lui... Trop tard, Josh et son caractère de merde voilà ce qu'elle va trouver en arrivant. Il n'est plus celui qu'il était, l'approcher relève désormais du défis et elle va s'en rendre compte. »
    Revenir en haut Aller en bas
    Josh-Duncan E. CASTELLI

    avatar

    who i really am
    .

    « Devoirs remis » : 103
    « Arrivée à LA » : 05/02/2013
    « Avatar » : Daniel Gillies
    « Crédit(s) » : Bazzart
    always see more
    .

    MessageSujet: Re: (F) ACCOLA ► the past belongs to it, the future belongs to us Lun 11 Fév - 14:25

    Hello Cool
    Le scénario est libre et fini ! Par contre rien n'est négociable , ni le prénom , ni l'avatar !
    Revenir en haut Aller en bas

    (F) ACCOLA ► the past belongs to it, the future belongs to us

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
    Page 1 sur 1

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
     :: 

    I always wanted to be ...

     :: Wanted :: → Scénarios Pris.
    -